Adhérer à l’Association Nationale des Victimes des Erreurs et Dysfonctionnements Judiciaires (ANVEDJ)

L’ADHESION A l’ANVEDJ : UN ACTE DE VRAI CITOYEN

IMPORTANT :

  • Nous ne sommes pas un « cabinet d’avocat gratuit » ou une association humanitaire travaillant aucune sans contre-partie. Vous n’achetez pas non plus un « service juridique » en échange d’une adhésion modique (20 €).
  • Nous sommes SURTOUT une association pour une réforme profonde de l’institution judiciaire même si nous pouvons aider et orienter NOS SEULS ADHERENTS.
  • AUCUN dossier n’est étudié ni même consulté sans adhésion
  • AUCUN courrier ou dossier ne doit être expédié en recommandé.

A l’inverse d’une attitude de consommateur, nous demandons à chaque adhérent de s’inscrire dans une logique d’adhésion DURABLE ET PARTICIPATIVE.

L’ASSOCIATION N’EST PAS UN SERVICE COMMERCIAL

ELLE  OFFRE UNE VRAIE ADHESION QUI N’EST PAS FONDEE QUE SUR UN INTERET PERSONNEL.

Nous demandons à chaque adhérent avant de se dire « ils n’ont rien fait pour MOI » de réfléchir à ce qu’il (ou elle) a fait pour l’association.

Dans le monde adulte, les relations fonctionnent dans l’échange et non dans le sens unique.

En adhérant vous n’achetez pas un service au « supermarché des associations » sur le « marché des mécontents de la Justice » ! Vous adhérer à une attitude (responsabilité, activité et non passivité) et à un combat qui peut durer des années. Mieux vaut s’abstenir que de venir vers nous avec un autre état d’esprit.

Nous subissons de nos jours une tyrannie inouïe de l’égocentrisme des personnes (auxiliaires de justice, magistrats, simples citoyens) et des institutions qui ne se remettent jamais en cause. C’est « l’Autre qui a tord » : le fait même de l’immaturité.

Nous subissons aussi de nos jours la tyrannie inouïe de l’égocentrisme des personnes qui viennent à nous en pensant que ce qui leur arrive est unique, qu’ils sont les seuls à avoir eu à souffrir de décisions de justice absurdes ou d’abus de pouvoir. Eux aussi ne se remettent jamais en cause. Ces personnes uniquement passionnées par « l’injustice qu’ils ont eu à subir » (c’est à dire surtout passionnées par eux mêmes)  contribuent à affaiblir notre cause en la réduisant à une addition de cas individuels qui s’agitent sans s’écouter dans la confusion et l’incohérence. Ils perturbent la stabilité de l’association et mettent durement à l’épreuve notre patience sans jamais en prendre conscience.

Nous voulons des adhérents calmes, stables, attentifs et responsables.  C’est l’esprit de notre association.

En adhérant à  l’ANVEDJ vous adhérez sur le long terme pour mettre une fin à l’irresponsabilité judiciaire et dénoncer les abus de pouvoir.

L’écoute par votre Référent est l’un des aspects original de DROITS ET LIBERTES. Il suppose côté association une disponibilité à l’autre et côté adhérent une politesse élémentaire et une retenue.

Quelque soit l’aspect douloureux de votre affaire vous admettez que vous n’êtes plus seul(e) :

  • D’abord parce qu’une  solidarité et une action (et/ou une écoute) en votre faveur (ce qui ne veut pas dire complaisante) est liée au statut d’adhérent.
  • Ensuite parque vous admettez qu’il y a d’autres cas et une logique (celle de l’association) qui dépasse votre individualité.

L’adhésion est placée sous le signe des droits liés aux devoirs.

POUR ETRE CANDIDAT A L’ADHESION A l’ANVEDJ :

D’abord lire sur ce site la page « PROCEDURE D’ADHESION »

Ensuite :

Vous pouvez téléphoner le président de l’ANVEDJ Monsieur Angelo MAUTI  au 06 24 54 45 77  (si répondeur : laissez un message audible). Par correction ne pas appeler au delà de 20 heures. Au cours de la conversation vous et le Président déterminerez si une adhésion est possible dans l’intérêt de l’association. Dans ce cas vous recevrez par la poste une documentation.

Nous ne faisons pas de miracle. Le système que nous dénonçons est très puissant. Cela dit ce que nous pouvons faire, nous le faisons pour aider nos adhérents.

Merci de l’attention que vous avez bien voulu porter à notre démarche et merci de votre confiance